Randonnée Roumanie


Mieux connaitre la Roumanie

Se rendre en Roumanie, c’est faire le choix de voyager différemment. Ici, la vie prend un autre rythme et l’on redécouvre les paradis perdus des campagnes qui vivent au rythme des saisons.

Roumanie séjour randonnée

Pour tous ceux qui décident de faire un séjour en Roumanie, les randonnées non motorisées sont le moyen idéal de découvrir un pays resté sauvage aux traditions préservées.

Située au nord des Balkans sur le Bas-Danube et traversée de part en part par les Carpates, la Roumanie possède une ouverture sur la mer Noire de près de 200 Km. L’influence de tous ces facteurs géographiques donne à la Roumanie l’une des diversités de paysage les plus importantes d’Europe. De plus, contrairement aux idées reçues, la nature est largement préservée. A ce titre saviez-vous par exemple que la Roumanie compte 17 parcs naturels dont certains datent des années 30 ou que la Roumanie fut le premier État à signer le protocole de Kyoto?

La nature offre un spectacle unique en Europe. 2000 loups vivent encore dans les forêts roumaines ainsi qu’un nombre élevé d’ours, de lynx, de cerfs et de chamois pour ne citer que les plus significatifs des animaux sauvages. La flore est tout aussi généreuse et les forêts qui sont parmi les plus belles du continent (tilleuls argentés, ormes, érables) recouvrent 30% du pays. De nombreuses espèces endémiques font également la spécificité du pays; ainsi vous pourrez trouver la giroflée de Piatra Craiului, la sophore sauvage de la forêt de Babadag, la giroflée des Monts Rodnei…
Cette nature généreuse a permis le développement d’une culture villageoise très riche qui s’exprime de mille et une façons dans les différentes régions de Roumanie.

différentes régions historiques composent la Roumanie toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

La Transylvanie est une vaste région comprise dans l’arc des Carpates, formée de plateaux et de douces vallées où se sont installés de nombreux villages. Autrefois province de l’Empire Austro-hongrois, cette région de Roumanie a hérité de ce passé de nombreuses minorités : Hongrois, Saxons, Tsiganes, Ukrainiens, Bulgares etc.
Inévitablement, l’évocation de la Transylvanie fait penser à des collines verdoyantes, à des villages faits de maisons en bois, à des traditions millénaires et au célèbre Dracula. Il est vrai que la région a su conserver un charme hérité de l’histoire. De fait, les traditions sont encore très présentes dans les villages et de nombreux habitants portent encore le costume traditionnel les jours de fête. Quelle que soit la saison, cette magnifique région sait se montrer accueillante et les villages construits autour des églises fortifiées laissent aux visiteurs un souvenir unique.

 Le Maramures au nord de la Roumanie, est une région enclavée, couverte de forêts profondes. Ici plus qu’ailleurs, le bois domine et les artisans sont des maîtres reconnus tant pour la construction des églises que pour les portails typiques de la région. Ces églises, coiffées d’une flèche haute et effilée (certaines atteignent 50 mètres), datent pour la plupart du 17ème et du 18ème siècle et sont généralement situées au milieu d’un cimetière. A Ieud et Barsana se trouvent les plus anciennes, elles datent du 14ème siècle! Le Maramures est aussi une région où règnent un style de vie unique, une civilisation millénaire et des traditions exceptionnelles. Ces traditions s’expriment à travers les costumes folkloriques, la musique traditionnelle, et l’accueil chaleureux des habitants ; mais aussi par le Cimetière joyeux de Sapânta…

 Le Pays des citadelles saxonnes. Entourée par les Carpates et, la Transylvanie est une région protégée qui a su garder ses mystères. Le sud de la Transylvanie a toujours été une zone stratégique pour la défense de l’empire austro-hongrois contre l’empire Ottoman et abrite de nombreuses citadelles saxonnes qui figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

roumanie randonnée séjour

Au nombre de celles-ci, la ville de Sibiu (Hermannstadt), fondée durant la domination de l’empire austro-hongrois, a été élue capitale européenne de la culture en 2007.
L’immersion dans le monde rural vous impressionnera sans doute davantage. Les villages perchés sur les hauteurs des Carpates ont su préserver jusqu’ à nos jours une vie pastorale en parfaite harmonie avec leur environnement. Dans ce monde rural l’architecture change totalement d’un endroit à l’autre selon l’origine des habitants (roumains, hongrois, saxons).

Les Apuseni ont un massif isolé des Carpates occidentales très largement recouvert de forêts et d’une nature sauvage dans laquelle les villageois vivent comme leurs aïeux. Les « moti » sont les habitants de ces montagnes où l’on trouve une concentration unique de grottes (3000) et de glaciers souterrains (vieux de 3000 ans). Selon la saison, les activités traditionnelles varient du tout au tout : l’été, les hommes accompagnent les animaux dans les alpages et reprennent leur métier de bûcheron. L’hiver les activités artisanales se concentrent dans les maisons et les longues soirées se passent au coin du feu à écouter les légendes du pays.

 Le Danube et son Delta. Le Danube termine sa course en formant un large delta de 5 000 km2, avant de confondre ses eaux avec celles de la Mer Noire. D’innombrables lacs et canaux de toutes tailles forment un labyrinthe aquatique où poussent à perte de vue joncs et nénuphars. Mais le Delta abrite également d’invraisemblables forêts et dunes de sable…

Roumanie randonnée séjour

Ce territoire où semblent se mélanger sans fin la terre roumaine et la Mer Noire est aussi le paradis des oiseaux autochtones et migrateurs. Si 5000 espèces vivantes sont recensées, c’est sans conteste le pélican (on en compte 2500 dans le delta) qui symbolise le mieux ce territoire. Très peu nombreux, les habitants du delta méritent cependant d’être connus pour la culture qu’ils ont développés depuis des décennies de quasi autarcie. A ce titre les Lipovènes (littéralement les « anciens croyants ») avec leur exil de Russie constituent un exemple particulièrement intéressant parmi les minorités européennes.

Moldavie et Bucovine. Si la Moldavie est un pays, c’est également une région de la Roumanie située à l’Est du pays, dans les contreforts des Carpates orientales. Le nord de la Moldavie est appelé « Bucovine » ce qui signifie en Slave « forêt de hêtres ». Constituée essentiellement de douces collines et de basses montagnes, la Bucovine est le berceau d’une civilisation unique ou se sont mélangées presque tous les peuples d’Europe centrale (Roumains, Polonais, Ukrainiens, Lipovènes, Tziganes, Houtsoules…). La région tient sa renommée de la présence de monastères aux murs extérieurs peints. Leur architecture et leurs fresques uniques ont permis aux monastères de Voronet, Arbore, Humor, Moldavita, Sucevita, Putna et Dragomirna d’être classés au patrimoine mondial par l’UNESCO. Ces monuments sont d’autant plus mis en valeur qu’ils se trouvent dans de magnifiques vallées préservées, véritables ostensoirs de ces merveilles architecturales. A côté de ces monuments de la culture mondiale, de nombreuses traditions comme la peinture sur œufs subsistent ici et font de la Bucovine une région à part dans le cœur des roumains.

Contact : Strada Icoanei nr. 97, sect. 2, 020 455 Bucuresti – ROMANIA / Telephone : Mieux connaitre la Roumanie space+40 729 474 666 / Fax : +40 314 253 095 / Email : raluca@europe-active.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.



Projet coménius 2009-2010 |
1 tour a pat |
Les voyages d'Esteban |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | runireland
| jrny
| lacharbonnerie